Garde-barrière

La garde-barrière assumait une lourde responsabilité : elle devait fermer le passage à niveau juste avant sa traversée par un train, puis le rouvrir pour faire place au trafic routier. Pourtant considérée comme de statut inférieur dans la hiérarchie ferroviaire, cette activité était donc fréquemment exercée par des femmes au foyer, comme emploi annexe. Le remplacement de nombreux passages à niveau par des passages supérieurs ou inférieurs pour la circulation routière, et l’automatisation des barrières restantes, ont fait disparaître ce métier au cours des années 1990.
(Image : archives du Musée Suisse des Transports)

Mobile

Emmène ton smartphone au Musée Suisse des Transports et évalue ton talent directement sur place ! Sélectionne le lien internet
www.talent-parcours.ch
… et c’est parti !