Garde-frein

Sur les trajets à forte déclivité, quand les trains n’étaient pas encore dotés de circuits de freinage continus, les wagons devaient être ralentis par un ou plusieurs gardes-freins au moyen de manivelles. Ce dur métier a cependant disparu dès les années 1920, l’apparition des freins à air comprimé l’ayant rendu superflu. Les manivelles de freinage n’ont plus ensuite servi que pour les manœuvres.
(Image : archives du Musée Suisse des Transports)

Mobile

Emmène ton smartphone au Musée Suisse des Transports et évalue ton talent directement sur place ! Sélectionne le lien internet
www.talent-parcours.ch
… et c’est parti !